28/12/2007

La mécanique du coeur

mecanique_coeur

Morceaux Choisis

Premièrement, ne touche pas à tes aiguilles. Deuxièmement, maîtrise ta colère. Troisièmement, ne te laisse jamais, au grand jamais, tomber amoureux. Car alors pour toujour à l'horloge de ton coeur la grande aiguille des heures transpercera ta peau et la mécanique du coeur sera brisée à nouveau.

Ce prestidigitateur que certains disent de génie vient me donner un cours de sorcellerie amoureuse pour m'avouer en fin de parcours que sa dernière potion lui a explosé à la gueule. Mais je dois avouer qu'il me fait du bien, autant en manipulant mes engrenages qu'en discutant. C'est un homme doux, qui sait écouter. On sent qu'il s'y connaît en êtres humains. Peut-être a-t-il réussi à percer le secret des rouages psychologiques de l'homme. En quelques heures nous sommes devenus très complices.

Je viens d'embrasser la fille à langue d'oiseau et rien ne sera plus jamais comme avant. Mon horlogerie palpite tel un volcan impétueux. Pourtant ça ne fait mal nulle part. Enfin si, quand même,j'ai un point de côté. Mais je me dis qu'après une telle ivresse de joie, ce n'est qu'un maigre prix à payer. Cette nuit, je vais grimper à la lune, m'installer dans le croissant comme dans un hamac et je n'aurai absolument pas besoin de dormir pour rêver.

Mathias Malzieu, La Mécanique du Coeur, éd Flammarion 2007