04/12/2007

Vol de nuit.

orage

L'homme seul

Il lui parut que la matière aussi se révoltait. Le moteur, à chaque plongée, vibrait si fort que toute la masse de l’avion était prise d’un tremblement comme de colère. Fabien usait ses forces à dominer l’avion, la tête enfoncée dans la carlingue, face à l’horizon gyroscopique car, au dehors, il ne distinguait plus la masse du ciel de celle de la terre, perdu dans une ombre où tout se mêlait, une ombre d’origine des mondes. Mais les aiguilles des indicateurs de position oscillaient de plus en plus vite, devenaient de plus en plus difficile à suivre. Déjà le pilote qu’elles trompaient se débattait mal, perdait son altitude, s’enlisait peu à peu dans cette ombre.

Antoine de Saint Exupery, Vol de nuit.

18:31 Écrit par ecrivain89 dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : saint exupery, vol de nuit, art, roman, texte |  Facebook |

03/12/2007

Vol de nuit

avion

A l'approche de l'orage....

Un remous fit plonger l’avion, qui trembla fort. Fabien se sentit menacé par d’invisibles éboulements. Il rêva qu’il faisait demi-tour et retrouvait cent mille étoiles, mais il ne vira pas d’un degré.

Fabien calculait ses chances : il s’agissait d’un orage local, probablement, puisque Trelew, la prochaine escale, signalait un ciel trois quarts couvert. Il s’agissait de vivre vingt minutes à peine dans ce béton noir. Et pourtant le pilote s’inquiétait. Penché à gauche contre la masse du vent, il essayait d’interpréter les lueurs confuses qui par les nuits les plus épaisses, circulent encore. Mais ce n’étaient même plus des lueurs. A peine des changements de densité dans l’épaisseur des ombres, ou une fatigue des yeux.

Il déplia un papier du radio :

« Où sommes nous ? »

Fabien eût donné cher pour le savoir.

Antoine de Saint Exupery, Vol de nuit.

18:00 Écrit par ecrivain89 dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : vol de nuit, texte, roman, art, saint exupery |  Facebook |